Une technique efficace permettant de trouver rapidement l’origine d’une fuite d’eau en évitant les opérations de destruction.

Détecter une fuite d’eau ou un défaut d’étanchéité est difficile sans dégradations

Alors que la rapidité d’une recherche de fuite d’eau est primordiale pour éviter à un client une situation pouvant rapidement devenir catastrophique, les fuites sont souvent localisées dans des des endroits difficiles d’accès, à l’intérieur d’un mur, dans le sol ou dans le plafond, et parfois loin du lieu où se forme les auréoles.

Les méthodes classiques de recherche de fuite d’eau prennent du temps et supposent des opérations de démolition des murs, carrelage, cloisons et gaines techniques ou de creusement de tranchées dans les jardins afin de localiser la source du problème.

En plus d’imposer un temps d’intervention long et difficile la recherche de fuite d’eau classique entraîne des coûts supplémentaires pour votre client en réparation des dégâts, que ce soit pour refaire le carrelage d’une salle de bain ou pour repeindre une pièce suite aux percements d’une partie du mur.

 

La recherche de fuite d’eau non destructive dans les réseaux enterrés est une nouvelle approche plus respectueuse des bâtiments et plus efficace.

Depuis quelques années, une nouvelle approches s’impose qui permet de régler le problème : la recherche de fuite d’eau non destructive. Il s’agit d’un ensemble de technique ayant pour objectif de localiser les fuites tout en sauvegardant les installations de tout dommages supplémentaires.

En utilisant différentes méthodes et appareillages spécifiques, elles permettent de localiser avec précision la zone dans laquelle se situe la fuite sans avoir besoin d’avoir recours à des opération de destruction. La détection est précise et permet ainsi de préserver l’intégrité du bâtiment.

A l’aide d’une caméra d’inspection et d’un localisateur (détectant la tête de caméra) il est possible de détecter l’endroit précis d’une fuite d’eau dans une canalisation.

Les avantages de la recherche de fuites d’eau non destructive des réseaux enterrés :

Une réduction très importante des démolitions de recherche

La spécificité des recherches de fuite d’eau non destructives sont précisément d’éviter les travaux de démolition pour la recherche en usant de techniques novatrices qui permettent de détecter la fuite même si la canalisation est cachée derrière des parois ou enterrée sous terre.

Quelques travaux de démolitions auront lieu après la localisation de la fuite et seront circonscrites à une zone très réduite pour permettre les réparations.

 

Une identification plus précise de la source de la fuite.

La recherche de fuite d’eau non destructive apporte une localisation bien moins approximative de la fuite en comparaison à des techniques classiques.

 

Une plus grande rapidité d’intervention.

La recherche de fuite d’eau non destructive ne nécessitant pas de grands travaux de démolition, elle engendre une durée d’intervention bien plus courte (de 2 à 4 heures) qu’une recherche de fuite d’eau classique.

L’opération de réparation de la fuite d’eau sera elle aussi plus rapide grâce à la plus grande précision de la localisation de la fuite.

 

Un moindre gaspillage d’eau pour le client.

Grâce la précision et à la rapidité de la localisation, il est possible de couper instantanément le bon circuit d’eau du client afin d’éviter une aggravation des dégradations et de la fuite.

 

Une réduction conséquente des coûts de réparation pour le client.

La recherche de fuite d’eau non destructive, en identifiant précisément la source de la fuite et en évitant la démolition de recherche, permet de réduire les travaux nécessaires à la réparation de la fuite et ceux nécessaire à la rénovation du bâtiment.

L’optimisation de ces travaux sont autant de réduction des coûts associés pour le client.

Sept techniques sont utilisées pour les recherches de fuite d’eau non destructives.

 

1 – L’exploration interne des réseaux enterrés, une des méthodes les plus efficaces

La recherche de fuite d’eau par caméra d’inspection permet d’inspecter les canalisations depuis l’intérieur. La méthode est la meilleure concernant la recherche de fuites sur les réseaux enterrés et domestiques. Elle est également pratique pour les contrôles de routine des canalisations.

Celle-ci est insérée dans le réseau enterré et visualise sur un écran l’intérieur de la canalisation. L’anomalie est ainsi repérée par contrôle visuel. Ensuite, il est possible de détecter la tête de caméra (sondée) grâce à un localisateur : celui-ci indique l’endroit exact de la tête de caméra et donc du défaut constaté, mais il donne également la profondeur. L’inspection vidéo donne ensuite la possibilité d’enregistrer des vidéos et de prendre des photos de l’intérieur des tuyaux endommagés.

2 – La mise en pression du réseau

La recherche de fuites d’eau par mise en pression concerne les réseaux de distribution en eau potable ou réseau de chauffage lorsque il n’y a pas d’indication localisée d’une fuite mais que les doutes sont forts.  La méthode utilise un manomètre et une pompe à épreuve. La pompe met sous pression les canalisations et le manomètre est utilisé afin d’identifier une éventuelle perte de pression. Une perte significative confirme alors la présence d’une fuite sur le circuit en question.

3 – L’écoute électroacoustique

La recherche de fuite d’eau par écoute électroacoustique est très utile lorsque la fuite provient d’une canalisation enterrée où l’eau fuit vers le sol et rend ainsi sa détection presque impossible par d’autres techniques.

La méthode utilise un microphone et un amplificateur pour déceler et localiser des bruits anormaux pouvant résulter de fuite sur les réseaux sous pression.

4 – L’injection par gaz traceur

La recherche de fuite d’eau par gaz traceur permet de détecter une fuite ou une fissure sur une canalisation ou des réservoirs sous pressions aussi bien en intérieur qu’en extérieur.

La méthode utilise un capteur à hydrogène. Elle consiste à injecter un mélange hydrogéné non toxique dans une canalisation, et ensuite à analyser l’air ambiant. Si l’appareil détecte le gaz, la fuite est bien identifiée.

5 – L’utilisation de colorants

La recherche de fuite d’eau avec colorant est utilisé lorsque la fuite d’eau est de très faible intensité comme par exemple au niveau des joints ou des collages.

 Ou bien lorsque les canalisations sont très anciennes et ne permettent pas de distinguer la fissure.

La méthode utilise un colorant et un appareil d’analyse spécifique. Il s’agit d’introduire le colorant mélangé avec de l’eau en amont de la canalisation. Le colorant s’active au contact de l’air, et rend la fuite bien plus visible.

6 – La détection des ponts thermique

La recherche de fuite d’eau par caméra thermique est idéale dès lors que la différence de températures entre le fluide et le matériau le permet. Elle permet aussi de localiser les éventuelles déperditions sur les canalisations de tout type, même sous chape.

La méthode utilise une caméra dotée d’un capteur infrarouge permettant de visualiser des images thermiques. En filmant les murs, le sol ou le plafond il est possible de visualiser en direct sur écran les variations de chaleurs représentées par des zones de couleurs allant du bleu pour les froides au rouge pour les plus chaudes. Une image claire de l’ensemble des réseaux de canalisations peut être obtenue afin de localiser les zones de perte de chaleur et donc de fuite.

7 – Le contrôle des taux d’humidité

La recherche des fuites d’eau par contrôle des taux d’humidité permet de détecter une fuite cachée derrière des parois poreuses. Il permet également en cartographier la zone sinistrée d’évaluer l’ampleur du sinistre et de déduire l’importance de la fuite.

La méthode utilise un « Humidimètre », un appareil de mesure qui permet de contrôler l’humidité de matériaux de construction (plâtre, crépis ou bois).

Quelques conseils pour la recherche de fuite d’eau par caméra d’inspection sur réseaux enterrés

La méthode nécessite un matériel adapté

L’inspection interne des canalisations impose certaines spécificités. Les tuyaux de canalisations étant de différents diamètres et n’étant pas rectilignes, une caméra endoscopique d’inspection de canalisation se doit d’être capable d’explorer différents diamètres, de passer plusieurs coudes à 90° et d’aller sur une distance assez importante.

La TUBICAM R 23 AGM TEC : un bon exemple de caméra endoscopique efficace

La caméra d’inspection de canalisation Tubicam® R 23 est indispensable. Elle permet l’inspection horizontale des conduits de canalisations (jusqu’à 40 mètres) à partir de Ø30 mm de diamètre jusqu’à Ø200 mm.

Dotée d’une caméra sondée détectable en 512Hz de 23mm, la TUBICAM R 23 inspecte les canalisations avec une capacité de parcourir plusieurs coudes de 90⁰.

De plus, c’est une camera dotée d’un système d’enregistrement : vidéo / photo / audio.

recherche de fuite d’eau non destructive dans les réseaux enterrés

Caméra-inspection-de-canalisations-la-meilleure-détection-de-fuites

AGM est une entreprise spécialisée dans la conception de caméra endoscopique de canalisation depuis 2004. Parmi les différentes sortes de caméras endoscopiques proposées sur le marché, la Tubicam R 23 est un des modèles les plus robustes et simple d’utilisation. La Tubicam R 23 s’adapte facilement à tout type de canalisations et couplée à un localisateur, il est possible de localiser en surface la source d’une fuite d’eau sans démolir les murs ou les sols. Le matériel est évolutif et s’adapte parfaitement aux besoins de chacun.

05 61 42 90 63